Chercher
Filtres génériques
Filtrer par type
Lignes de production
Machines
Projets réalisés

« Avec l’unité de brossage avant la laveuse de caisses, les caisses à fruits sont vraiment propres. »

Tholen – En plus de sa propre entreprise de culture (7 ha) et de son magasin à la ferme, Buijsrogge Fruit à Goes est spécialisé dans le stockage de poires pour des tiers (5,5 millions de kilos). « Nous nous concentrons notamment sur la longue conservation des poires Conférence », explique Frans Buijsrogge. C’est pourquoi cela a toujours été une course contre la montre pour nettoyer les caisses à fruits en plastique à temps pour la nouvelle récolte. Avec Burg Machinefabriek, il a donc développé une nouvelle machine dans laquelle une unité de brossage est utilisée pour brosser les saletés grossières et tenaces des caisses avant qu’elles n’entrent dans la laveuse de caisses. Et avec succès : « Maintenant, propre c’est vraiment propre ! »

« Parce que nous nous spécialisons précisément dans la longue conservation des poires Conférence, ces caisses sont libérées en dernier. Par conséquent, il y avait toujours beaucoup de pression pour réussir à nettoyer les caisses pour la nouvelle récolte. Auparavant, nous le faisions manuellement dans la cour avec un nettoyeur haute pression, mais on parle de plus de 6 000 caisses à fruits en plastique. C’était un désastre logistique et nous n’étions pas satisfaits du résultat non plus. Après tout, vous devez vous assurer pour vos clients que les caisses sont exemptes de jus, de particules de terre et de moisissures pour commencer la nouvelle récolte proprement », explique Frans.

Besoin de force mécanique

Il a soumis le problème à Burg Machinefabriek. Initialement, la laveuse de caisses existante a été utilisée, mais elle s’est avérée insuffisante pour enlever la saleté tenace. Frans et Burg n’ont pas tardé à décider qu’il fallait œuvrer pour une bonne solution, ce qui a donné lieu à une unité de brossage pour nettoyer à la fois l’intérieur et l’extérieur des caisses. « Il est rapidement devenu clair pour nous que la force mécanique était nécessaire pour éliminer la saleté des caisses. C’est fantastique de voir comment Burg Machinefabriek a aidé à obtenir un bon résultat final. »

La machine, qui convient à la fois aux caisses à fruits en bois et en plastique, fonctionne comme suit : Tout d’abord, une caisse est livrée à l’unité de brossage de Burg (BBU). Cela se fait par un convoyeur à rouleaux ou à chaîne. La caisse est prise en charge dans la machine par le convoyeur à chaîne. Pendant que la caisse entre dans la machine, elle est vaporisée par le tube de pulvérisation avec un agent nettoyant. Une fois que la caisse atteint le centre de la machine, elle est serrée et centrée au moyen du système de serrage. La caisse est maintenant soulevée entre les brosses au moyen d’un système de levage. Une fois que la caisse a atteint la position finale, les brosses sont pressées contre la caisse et commencent à tourner. Les brosses commencent maintenant à tourner autour de la caisse en suivant le contour de celle-ci. Dès que les brosses ont complètement fait le tour de la caisse, celle-ci est à nouveau brossée dans la direction opposée. Une fois cette action de brossage terminée, les brosses s’écartent et la caisse est ramenée vers le bas grâce au système de levage. Dès que la caisse est en bas, elle est serrée et transportée hors de la machine au moyen du convoyeur à chaîne. Maintenant que toute la saleté grossière s’est détachée de la caisse, celle-ci est automatiquement transportée vers la laveuse de caisses où elle peut être entièrement nettoyée.

Moins de pertes

Entre-temps, Frans en est à sa deuxième saison avec l’unité combinée de brossage et de lavage de caisses et le tout à sa pleine satisfaction : « Pour moi, la machine telle qu’elle fonctionne actuellement est très bien. J’ai besoin d’un collaborateur avec un chariot élévateur pour cette ligne. La machine a une capacité d’environ cinquante caisses par heure et cela me convient très bien. Cela a été un investissement considérable, parce que nous avons utilisé de bons matériaux, mais nous ne voulions prendre aucun risque en la matière. Les producteurs de fruits qui stockent leurs poires chez nous doivent être sûrs que leurs poires sont stockées dans une caisse propre et une cellule propre. Il ne peut y avoir aucun doute à ce sujet. C’est notre responsabilité et cela se traduira en fin de compte par moins de pertes. »

Burg Machinefabriek est également ravie du résultat. « Pour nous, c’est agréable d’avoir des clients qui sont eux-mêmes à la recherche de l’innovation. C’est sur ça que repose notre politique d’entreprise. Nos ingénieurs ont passé plusieurs semaines à concevoir la machine idéale, mais nous sommes fiers du résultat. Jusqu’à présent, nous n’avons guère essayé de promouvoir ce système, mais nous voyons certainement des possibilités de commercialiser cette machine plus largement », explique Michael Ots du constructeur de machines à Kruiningen.

Cette volonté d’innovation se retrouve aussi dans les gènes de Frans. « J’ai toujours aimé participer aux développements. Ainsi, nous avons été un pionnier dans l’humidification des poires et nous avons également été parmi les premiers producteurs à travailler avec des caisses en plastique. Chez Burg, je sens le même désir d’innover dans la culture et la transformation des fruits. Et le rendement de cette machine n’est pas immédiatement calculable, mais nous nous attendons à ce qu’elle porte littéralement ses fruits. Il ne peut y avoir aucun doute sur l’hygiène de notre part. Après tout, nous refroidissons et commercialisons surtout les fruits des autres. Nous avons maintenant cette partie sous contrôle total. Maintenant, il faut espérer que les fruits seront rentables la saison prochaine, car cela a souvent fait défaut ces dernières années. En tout cas, nous sommes prêts pour la nouvelle saison ! »

© 2022, Burg Machinefabriek B.V. | Tous droits réservés | Politique de confidentialité et de cookies | Website: AM Creatie